L’isolation de la maison passive

isolation-maison-passiveDans une maison passive, le besoin en énergie pour le chauffage ne doit pas excéder 15 kWh/m² par an ce qui fait approximativement l’équivalent de 1,5 litre de mazout par mètre carré et par an. C’est dire que l’isolation doit être excellente !

Les pertes de chaleur

En général, les maisons standard sont très peu isolées comme les maisons de campagne indique le site immobilier de prestige http://www.immobilier-luxe.net. Dans beaucoup de maisons, la chaleur se perd par les portes et fenêtres, les fissures et mauvais raccords. L’air froid pénètre dans l’habitation au travers de portes qui ferment mal ou encore de fissures dans les murs. Les pertes de chaleur sont ainsi énormes et sont à compenser par de performants systèmes de chauffage. Le fonctionnement d’une maison passive se fait à l’inverse. Plutôt que de laisser la chaleur s’échapper et de compenser cette perte par un chauffage dynamique, la construction d’une maison passive est faite en sorte que les déperditions de chaleur sont extrêmement minimes. Concrètement, cela revient à recouvrir les murs, les sols et le toit d’un panneau isolant de 20 à 40 cm d’épaisseur. En fait, cette épaisseur dépend du type de matériau utilisé. Avec une structure en bois, l’isolation est intégrée à la structure en place. Sur une construction classique, une couche isolante est posée sur le mur porteur. Que ce soit une structure en bois ou une construction classique, le choix de la finition est libre. On peut opter pour une façade en briques, en bois, en tuiles d’ardoise, en pierres de taille comme l’atteste.

L’apport de chaleur

Cet impératif en matière d’isolation ne signifie pas qu’aucun apport de chaleur ne soit nécessaire. En effet, un apport calorifique minimal garantit un effet optimal. L’apport de chaleur se fait principalement grâce à l’énergie solaire. Voilà pourquoi, sur une maison passive on utilise du verre super isolé, capable de stocker massivement de l’énergie solaire. Autrement dit, des fenêtres orientées plein Sud emmagasineront plus d’énergie solaire durant la saison froide qu’elles n’en perdront. Il existe d’autres sources de chaleur dans une maison. Un grand nombre d’appareils produisent de la chaleur continuellement. Il faut aussi tenir compte des apports calorifiques des activités domestiques telles que cuisiner, repasser, faire la lessive. La seule présence des habitants engendre une chaleur de 100 W par personne. Au final, une installation de chauffage d’une capacité de 10W/m◊, soit 2000 W pour une habitation de 200 m² peut parfaitement chauffer agréablement un logement (voir une étude sur les maisons à basse consommation énergétique sur Les Clés du Midi.

Ventilation et isolation

Dans une maison passive, les pertes de chaleur sont tempérées grâce à un système de ventilation avec récupération de chaleur. Dans ce système, l’air chaud de l’intérieur est évacué par des tuyaux qui conduisent en parallèle l’air froid en provenance de l’extérieur. Grâce à une grande surface de contact entre l’air chaud et l’air froid, la chaleur est échangée. L’air frais est aspiré dans un conduit placé 2 mètres sous terre. À cette profondeur, la température est constamment au-dessus de 10 degrés. Du coup, l’air est préchauffé durant l’hiver et prérefroidi l’été. Cet air frais peut être directement insufflé dans l’habitation.

Le coffrage isolant pour une maison passive

Voir aussi