Les façades et ouvertures de la maison passive

facade-maison-passiveLes façades jouent un rôle de premier ordre dans une maison passive.

L’orientation des façades et l’agencement des pièces

La façade principale doit être orientée à vingt-cinq degrés vers le sud pour que les apports énergétiques provenant des rayons du soleil soient optimisés lorsque l’hiver arrive. Pour les pièces à vivre, il faudra également privilégier une orientation vers le sud alors que les pièces dites secondaires ainsi que les espaces de rangement sont relégués côté nord. Grâce à cet agencement, les pièces principales profiteront du soleil et de sa chaleur tandis que les autres constitueront des espaces tampons.  À cet égard, il faudra veiller à bien séparer les pièces isolées du reste pour qu’il n’y ait aucun échange thermique entre elles.  La façade sud d’une maison passive peut parfaitement accueillir un jardin d’hiver. Cette zone est également intégrée dans les calculs thermiques. Ceci dit, toutes ces contraintes ne constituent nullement un obstacle à la création d’une habitation au design original. Sur ce point, il incombe à l’architecte de savoir gérer et jongler avec les espaces disponibles et les normes de la maison passive comme le dit le site d’estimation de biens immobiliers  www.consortium-immobilier.fr.

Les ouvertures en hiver

En saison hivernale, les apports solaires sont à optimiser. La fenêtre devient un collecteur solaire passif dans la mesure elle recueille l’énergie solaire qui servira à chauffer la pièce située derrière. Pour lui permettre de jouer ce rôle, le coefficient de transmission de chaleur du vitrage doit être comprise 0,5 et 0,8 W /( m²K). Ainsi, les déperditions thermiques sont réduites au maximum et le degré de passage d’énergie totale maintenu à un niveau supérieur à 0,45. Au final, les apports énergétiques solaires sont parfaitement mis à profit. Il faut souligner que dans une maison passive le triple vitrage est le mieux adapté, car la quantité d’énergie qu’il apporte est largement supérieure à la chaleur qu’il perd. Malheureusement, il peut être à l’origine d’une déformation des couleurs. Enfin, il existe de doubles vitrages ultraperformants utilisé les biens haut de gamme comme sur le site http://www.immobilier-luxe.net, mais qui néanmoins sont incapables de concurrencer les qualités d’un triple vitrage. Leurs avantages résident surtout dans leur prix moins élevé que celui du triple vitrage. Si le triple vitrage est très performant en hiver, une fois l’été arrivé, il engendre de graves problèmes de température intérieure, car il fonctionne comme des capteurs. Aussi, la maison passive doit se doter de protections solaires comme un auvent ou un brise-soleil. Ces installations vont jouer avec les inclinaisons du soleil.

Les cadres et les portes

En plus d’un vitrage qui lui est propre, la fenêtre d’une maison positive repose dans un cadre spécifique puisqu’il doit également être une source de transfert de chaleur. Ici il faudra privilégier les montants en bois contenant de l’isolation. La fenêtre est installée au milieu de l’épaisseur du mur. Si vous optez pour les volets roulants, pour éviter les ponts thermiques ils doivent être installés avec au moins six centimètres d’isolation forte derrière. À l’instar des fenêtres, les portes d’entrée sont particulières. Elles doivent contenir de l’isolation et leur imperméabilité à l’air est primordiale. Ainsi,  les échanges thermiques entre intérieur et extérieurs sont limités.

Voir aussi